Conduite Supervisée

La conduite supervisée est possible dès l’âge de 18 ans

 

Si l’élève trouve un ou des accompagnateurs

L'accompagnateur doit :

  • - Etre titulaire du permis B (permis automobile) depuis au moins cinq ans sans interruption
  • - Avoir obtenu l'accord de son assureur
  • - Etre mentionné dans le contrat signé avec l'école de conduite
  • - Il est possible d'avoir plusieurs accompagnateurs, également hors du cadre familial

 

On peut choisir la conduite supervisée :

  • - Soit au moment de l’inscription à l’auto-école
  • - Soit après un échec à l'épreuve pratique (voir avec l’auto-école)

 

La formation se déroule en quatre étapes :

  • - Une formation théorique
  • - Une formation pratique
  • - La conduite supervisée avec un rendez-vous pédagogique
  • - Examen pratique

 

La formation théorique porte sur des questions « d'entraînement au code de la route ». Elle pourra être suivi à votre rythme :

  • - Soit dans les locaux de l’école de conduite avec un support média tel que DVD d’entrainement au code de la route avec correction avec un enseignant
  • - Soit via Internet

 

La formation portant sur des thématiques spécifiques se déroule collectivement, dans les locaux de l’école de conduite. Elle est dispensée en présence d’un enseignant de la conduite et de la sécurité routière titulaire d’une autorisation d’enseigner en cours de validité.

 

Les thématiques proposées sont obligatoires.

En fonction de votre emploi du temps, vous venez au cours à votre rythme. Pensez à vérifier les jours, les horaires et les thématiques sur le tableau d’affichage.

Une fois la formation théorique terminée, l’élève aura la possibilité de s’inscrire à l’examen du code de la route (soit en candidat libre, soit mandater Code de Conduite).

Une fois l’examen réussi, l’élève devra suivre une formation initiale en auto école. Cette formation a une durée de 20 heures minimum (la durée peut être plus importante en fonction de l’évolution de l’élève). Pour que l'apprentissage de la conduite et de la sécurité routière prenne tout son sens, la formation se déroule sous le format de l'alternance.

Pendant la phase pratique, l’élève sera amené à circuler :

  • - En ville
  • - En rase campagne
  • - Sur autoroute
  • - De nuit (leçons prises en hiver) ou par temps de pluie

 

Le déroulement d’une heure de conduite se décompose généralement comme suit :

  • - 5 minutes de présentation des objectifs
  • - 45 à 50 minutes de conduite effective pour la réalisation des objectifs définis
  • - 5 à 10 minutes de bilan et commentaires

 

De l'écoute pédagogique vous sera proposée.

En quoi consiste l'écoute pédagogique ? Pendant que vous conduisez, vous observez, vous écoutez les explications et les conseils de l'enseignant et vous participez de manière active en faisant part de vos observations et de vos réflexions.

Lorsque l’ensemble des compétences requises sera validé, votre formateur pourra alors vous faire une attestation de fin de formation initiale.

À la fin de la formation initiale, l’élève et ses accompagnateurs doivent faire un rendez-vous préalable d’une durée de deux heures. Suite à ce rendez-vous, les accompagnateurs prennent le relais, commence alors la conduite supervisée. Attention avant de conduire, il faut obligatoirement l’accord de votre compagnie d’assurance.

Il n’y a pas de contrainte de temps ni kilométrique. L’objectif est d’acquérir de l’expérience de conduite à moindre coût pour compléter sa formation initiale. Et d’augmenter sensiblement ses chances de réussite à l’examen du permis de conduire : 74% de chances de l’obtenir dès la première fois contre 55% par la voie de l’apprentissage traditionnel.

L’élève et ses accompagnateurs devront varier les parcours en agglomération, hors agglomération et sur autoroute.

Pendant la conduite accompagnée, l’élève devra effectuer 1 rendez-vous pédagogiques d’une durée de 3 heures comportant deux étapes :

  • - Une étape en circulation, d’une durée d’une heure, sur un véhicule appartenant à l’auto-école, donnant lieu à une évaluation pratique de la conduite
  • - Un entretien en groupe, portant sur les expériences vécues pendant la conduite accompagnée et des thèmes relatifs à la sécurité routière

 

Le premier rendez-vous pédagogique s’effectue quand l’élève se sent prêt pour le passage de l’examen pratique.

Une fois la conduite supervisée terminée, l’auto école reprend le relai pour préparer l’élève à l’examen du permis de conduire.

 

Comment se déroule l’examen ?

L’épreuve pratique de l’examen du permis de conduire est évaluée par un expert : l’inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière.

Le jour de l’examen, l’épreuve vous est présentée individuellement par l’expert, qui vous précise ce que vous allez devoir faire :

  • - Réaliser un parcours empruntant des voies à caractère urbain, routier et/ou autoroutier
  • - Suivre un itinéraire ou vous rendre vers une destination préalablement établie, en vous guidant de manière autonome, pendant une durée globale d’environ cinq minutes
  • - Réaliser deux manœuvres différentes, dont une au moins en marche arrière et une à son initiative
  • - Procéder à la vérification d’un élément technique à l’intérieur ou à l’extérieur du véhicule, répondre à une question en lien avec la sécurité routière et à une question portant sur les notions élémentaires de premiers secours
  • - Appliquer les règles du code de la route, notamment les limitations de vitesse s’appliquant aux élèves conducteurs
  • - Adapter votre conduite dans un souci d’économie de carburant et de limitation de rejet de gaz à effet de serre
  • - Faire preuve de courtoisie envers les autres usagers, et notamment les plus vulnérables. L’évaluation réalisée par l’expert est basée sur des textes réglementaires et instructions précises qui en fixent les modalités.

 

Cette évaluation consiste en un bilan des compétences nécessaires et fondamentales devant être acquises pour une conduite en sécurité, car la conduite est un acte difficile qui engage une responsabilité forte.

L’expert s’attache à valoriser vos acquis comportementaux plutôt que vos faiblesses. Il réalise ainsi un inventaire des points positifs et des points négatifs restitués par rapport à une compétence donnée. Un échange entre l’expert et vous peut s’instaurer au cours de l’épreuve.

À l’issue de l’épreuve, l’expert retranscrit de façon formelle ce bilan de compétences dans une grille d’évaluation.